Creating filtered version of banner image.

Press/Reviews 2007 / 2008 / 2009

Rockzone

Crónica aparecida en España en casa de Zona Zero de rockzone

Ben Popp es uno de los más prolíficos cantautores dentro del panorama indie francés. Lleva desde 1991 dando de qué hablar, y no es para menos pues en estos 15 años de carrera ha lanzado al mercado ni más ni menos que 28 discos de estudio entre Lp’s y Ep’s. Sin lugar a dudas, tantísimo material en tan poco tiempo implica una serie de cosas, como talento, ingenio, inventiva y sobretodo tomarse muy en serio lo que uno hace.


Même pas peur
Même pas peur
Conmemorando estos 15 años de carrera, Ben Popp sacar al mercado “Même Pas Peur“, un recopilatorio con un total de 24 temas sacados de sus últimos 4 discos. Si tenemos en cuenta que desde la primera canción hasta la última, todas las canciones tienen un nivel muy alto, todas son pegadizas y todas tienen un toque especial y que además todas ellas pertenecen a tan solo los últimos cuatro discos de 28 posibles, de nuevo podemos decir sin miedo a equivocarnos que estamos ante un autor con una capacidad privilegiada a la hora de crear. ¿Por qué no es más conocido y por qué no habíamos tenido noticias suyas en nuestro país hasta la fecha? Esa es una de esas respuestas que tantas veces se dan citan en el mundo de la música independiente y que difícilmente tienen respuesta.

El estilo de Ben Popp se enmarcaría dentro del indie-pop, pero sus temas van mucho más allá de las delicadas melodías y los estribillos directos a la cabeza.

El rock’n’roll sin concesiones se mezcla con el pop y las melodías suaves, delicadas y melosas a las cuales Ben Popp pone su característico y aterciopelado tono de voz para configurar un sonido bastante particular que encaja perfectamente con una tarde tranquila.

Además, el toque romántico, sutil y minimalista de casi todos los temas, lo hace perfecto para escuchar en compañía. “C’est Trop Bête” o “Lolita” son de esas canciones que enamoran, no solo por su sonido llevadero, atmosférico y pausado, sino también por una trabajada lírica en clave amorosa que sumado a esa especial facilidad que tiene el francés para hacer que todo suene bien, acaban por cerrar el círculo.

“Même Pas Peur“, a pesar de ser un recopilatorio, parece ser un disco de estudio más. No da la sensación de que las canciones estén metidas con calzador en el cd y mucho menos que se hayan escogido los tres singles de turno. Aquí hay calidad y talento de principio a fin, todo parece pensado y calculado hasta el más mínimo detalle.

A parte de los temas ya mencionados, en “Même Pas Peur“ encontramos muchísimas otras canciones especiales y variadas entre sí. No solo hay temas amorosos, aunque sí que todos parecen estar cantados e interpretados con la delicadeza necesaria para que las cosas suenen siempre a palabras de amor. Además de las edulcoradas melodías, también encontramos ritmos electrónicos mezclados con rock bailable como en “Cours Tojours”, rock guitarrero y directo como en “Est-ce Que Je Vais Tout Á Fait Bien” o pequeños coqueteos con la música mestiza y sobretodo el reggae como en el caso de “Je N’Aurai Pas Toujours Cent Ans”.

En definitiva, “Même Pas Peur“ es un recopilatorio excelente. De esos en los que ni sobra ni falta nada. Perfecto para empezar a conocer la obra de este desconocido genio llamado Ben Popp y que a bien seguro sorprenderá a más de uno.

Lo Mejor: Tamaña cantidad de temas, todos de nivel alto, repletos de melodías delicadas y pegadizas.

Lo Peor: Se puede hacer un poco largo de escuchar.

Jairo Ramos

www.universal.fr

Ben Popp sur le site d'Universal

AMATEURS ÉCLAIRÉS

Ben Popp sur le site d'Universal
Pourquoi ne pas commencer l'année par un coup de chapeau à deux amateurs éclairés, à des bonshommes qui chantent et ont un autre métier dans la vraie vie ? L'un est PDG d'une PME dans le Bas-Rhin. Obsédé par Gainsbourg (dont il reprend "Ronsard 58") il signe, pour un compositeur nommé Dreno, 10 textes d'un album autoproduit et poétique intitulé Héliotropes qui s'achève sur une interprétation de la célèbre "Oraison du soir" de Rimbaud ; les fans du grand Serge apprécieront la démarche (plus d'infos : www.fdreno.com). Également traumatisé par l'auteur de "La Javanaise", Ben Popp, lui, en est déjà à son 14ème album. Son petit dernier contient 12 chansons pop-rock entre désillusion amère et espoir qui renaît, caressées d'une voix douce et narquoise (plus d'infos : www.benpopp.com).

source www.universalmusic.fr

 

www.dbrock.net

Chronique de concert parue sur dbrock.net

Chronique de concert parue sur dbrock.net

Une chronique parue ici même sur dB rock, quelques articles et vidéos m'ont amené à me déplacer au concert donné par Ben Popp au studio Raspail à Paris. Le studio Raspail est une jolie salle. Ça devait être un cinéma avant. Ça y ressemble assez, places assises et bonne acoustique. " " Ben Popp apparaît tout seul et commence a cappella. Le public est attentif à son histoire qui semble parler de bien être qui redoute la crise du couple. Il enchaîne sur une version guitare voix de la chanson titre de son dernier album « sur du vent ». Il pratique l'auto dérision entre chaque titre, et va de son petit commentaire qui s'étonne du succès et des applaudissements qu'il reçoit. Il provoque ainsi des sourires dans la salle. Les gens le reçoivent en toute simplicité. S'appuyant sur une boite à rythmes, il enchaîne une dizaine de titres. Quelques textes engagés parlent de notre société, d'autres de relations amoureuses ou du désir. Son univers est bien personnel, sa voix particulière. Ses chansons dépouillées passent très bien. Le concert se termine comme il a commencé par une chanson a capella. Curieusement, Popp ne revient pas pour le rappel qu'on lui réclame. Mais il laisse l'impression d'un personnage avec un univers bien à lui, sensible et réservé.
www.benpopp.com
Paulo dbrock.net

www.download.com

Traduction et version anglosaxonne. Sinon, selon les Américains : Similar Artists: Stephan Eicher, Claude François, Georges Brassens ..Yeahhhhhhhhhh !!!!


même pas peur. ben popp
même pas peur. ben popp
En voilà un de disque cool. Un chant en laid back avec une voix sensuelle sur une musique aux atmosphères variées. Parfois ça tend vers le rock, parfois la pop ou le reggae, mais c’est toujours hybride. Le fait de chanter en français aussi rajoute à cette impression d’écouter un truc romantique alors qu’en fait Ben Popp pourrait très bien vous susurrer à l’oreille d’horribles choses sur les amours malheureuses de tout un chacun. On sent une envie de fouiller dans divers recoins de la musique même si ce long disque reste cohérent et empreint d’un style que l’auteur semble avoir trouvé entre easy listening et rock alternatif. Ça commence sur les amours de Juliette et Roméo pour s’achever sur le constat que nous sommes tous des enfants de la béatitude. Car, même s’il est évident que ce disque a décidé de s’attaquer à nos sens par sa sensualité rampante, il est bien décidé à agiter quelques uns de nos neurones tout en nous rendant accrochés à ses mélodies efficaces. C’est un disque intimiste et minimaliste, parfois étonnant, auquel les comparaisons manquent parfois, et qui s’inscrit dans la lignée des chansons à texte en français, avec un peu de glamour, un peu de tristesse et de mélancolie, parfois même de la gravité. On accrochera ou pas, ça c’est sûr, car on rentrera dans ce monde là ou il restera hermétique.

Chronique à voir ici
Here's a cool cd. A laid back tune with a sensual voice accompanying music with a wide ranging set of atmospheres. Sometimes it tends towards rock' n'roll, sometimes towards pop music or reggae, but its always hybrid. The French singing also reinforces the feeling one has of listening to something romantic whereas Ben Popp could be whispering into your ear horrible things about ordinary men's unhappy loves.

There's a desire to dig into several corners of music even if this long cd remains coherent and marked by a style that the author found somewhere between easy listening and alternative rock. It starts with Romeo and Juliets love to end with the acknowledgment that we all are children of beatitude. Thus, even if it is obvious that this cd is meant to attack our senses with its rampant sensuality, it is also pretty sure to shake a few of our neurones by hooking us to it's efficient melodies.

It is a very minimalist and intimate cd, at times surprising, for which comparisons sometimes lack, and which subscribes to the line of French sung songs, with a bit of glamour, a bit of sadness and melancholy, sometimes even some seriousness. You will hook up to it or not, for sure, because you will enter in its world otherwise it will remain tightly shut.
JPM (Music review)

www.Zikannuaire.com

Chronique de 'Même pas peur' sur Zikannuaire.com

Un artiste hors norme qui ne fait pas de concession à sa musique...

Un album bien surprenant où Benjamin joue entre plusieurs registres, du rock en passant par la pop sans oublier le ska/reggae. La voix plutôt douce avec un timbre mi pop mi blues limite romantique, colle parfaitement aux thèmes des chansons décriant tant d'amours malheureux ou la nostalgie d'une vie. Le tout est clair, net et chanté en français. Il faut dire que Ben n'en n'est pas à son coup d'essai, puisqu'il compose depuis 1991. "Même pas peur" est un opus de 24 titres, une compilation de sa production depuis 2004. Cet album est uniforme, avec des ballades pop rock, où les histoires se finissent généralement mal mais les sujets sont traités avec sincérité et humour. Entre désillusion et renaissance, le répertoire de benjamin vous envole vers son univers, où comme il le chante si bien, les histoires d'amour se ressemblent toutes…

Un artiste hors norme qui ne fait pas de concession à sa musique, avec des paroles parfois crues "parole d'un cocu en enfer", qui nous lâche en pleine face sa sensibilité, ses joies, ses regrets. Musicalement, c'est un feu d'artifice, un savoir faire propre à l'artiste. Des arrangements surprenants avec des instruments tels que l'accordéon sur "Lolita", des flûtes sur "Septembre est de retour".

Des mélodies efficaces, l'album est intimiste et minimaliste avec des chansons à texte et un zeste de glamour, de tristesse et de mélancolie.

On accroche ou pas, mais l'écoute de l'album mérite un grand détour dans le monde poétique et onirique de Benjamin Popp, artiste sensible et plein d'émotion...

Un album fort réussi.

Gérard - Zikannuaire.com juin 2007

 

Jérome Soligny, Gilles Verlant à propos de Ben Popp

Deux journalistes reconnus, le premier, Jérome, est aussi auteur compositeur interprète, il a écrit pour nombre de gens dont Etienne Daho, le second Gilles Verlant est le biographe officiel de Gainsbourg, homme de radio, de télévision et auteur de nombreux ouvrages sur la musique. Tous deux ont écrit quelques mots à mon propos :


Jérome Soligny, Gilles Verlant à propos de Ben Popp

Jérome Soligny sur son blog

Des choses à écouter et à se procurer via MySpace : Sojo Glider et sa pop made in Rennes, mais tout près de la Divine Albion. Du grand art fantasmé, avec effets de manches, à cordes mais pas seulement. Reçu également, un single de Blue Djinns dont le premier titre, "Intellectuel", entre glam et electro, remet quelques pendules à l'heure. Enfin, Ben Popp, qui porte bien son nom, un des premiers à m'avoir accueilli sur MySpace. Il a choisi le français pour en découdre mais nous devons avoir un paquet de disques en commun. Par endroits, sa voix me fait penser à celle de Peter Perrett, sa musique aux Stranglers, période "Feline".

Jérome Soligny sur son blog

Gilles Verlant m'écrit :

J'ai écouté la compile "Même pas peur" et elle confirme mon impression précédente : de la retenue, de la classe, des textes élégants, des guitares comme on aime - si les bonnes idées abondent, si aucune faute de goût n'est commise, il manque juste la chanson qui ferait la différence mais que l'on sent là, pas loin, prête à être cueillie, avec le gimmick / le refrain qui ferait la blague - continuez, continuez à me faire écouter et recevez mes amitiés. Gilles Verlant

GillesVerlant.com

Lets stay in touch

Join the email list!

Popp Music

Dropcards