Creating filtered version of banner image.

Blog

Mon expérience chez Myspace

Je me suis inscrit sur myspace en 2004 sur les conseils d’un ami musicien américain. A l’époque, ce site naissait. C’était juste un autre site de promotion où faire écouter sa musique comme Besonic, Artistlaunch ou tant d’autres. A l’époque je n’avais pas l’adsl et il m’était fastidieux de mettre en ligne mes mp3 avec un vulgaire modem. Ma page myspace était un vrai désert. En mai dernier, j’ai enfin pu m’en occuper. Dans l’intervalle Myspace était devenu le phénomène que nous connaissons.


ben popp
ben popp
Il est de bon ton d’y avoir une page musique d’autant de la rumeur prétend que des musiciens maintenant reconnus à l’échelle intergalactique y ont été repérés. Well I am dubitatif. Encore un coup du marketing pour acheter à ceux-ci une crédibilité nouveau média – c’est le peuple qui fait les artistes, boom estampillons les 100% découverts chez myspace - quand la street credibility ne fait plus recette, hum ? Je me pose souvent la question au vu de la centaine de millions de comptes myspace ouverts à ce jour. Autant trouver une aiguille dans une meule de foin. Ma foi, je ne sais pas tout, peut-être être-ce possible, si avez vous la réponse, merci de me la donner.

Quel est mon vécu sur myspace ? Je ne sais pas si vous connaissez le système, je m’en vais vous le décrire brièvement. Vous faites des requêtes auprès de personnes dont vous visitez la page, selon vos motivations, ou vous acceptez celle de quelqu’un qui est venu sur votre page ou a utilisé un logiciel qui automatise le système. N’ayez pas peur, ce n’est pas une amitié à la vie à la mort, vous ne signez pas pour 30 ans de thé parties avec vos amis myspaciens. Non, il suffira que vous ne leur ayez pas envoyé de petit mail pendant quinze jours, que vous n’ayez pas commenté leur photo en petite culotte pour que se brise à jamais cette amitié que vous croyiez éternelle.

Ba, je reste un fan devant l’éternel, j’ai multiplié les requêtes pour approcher et dire mon admiration à des gens comme Jérome Soligny, fort injustement méconnu pour sa musique, les Remains, les Plimsouls et je vais m’arrêter là tant la liste est longue. Tout le monde a sa page myspace, et le système a de bon qu’il vous met en contact direct avec l’artiste.

Et puis j’y ai découvert des personnes talentueuses qui dessinent, poétisent, bloguent, photographient, podcastent et bien sûr, font du cinéma, de la vidéo et de la musique. Peut-être est-ce là l’intérêt de myspace. Ouvrons-nous sur d’autres univers, entrons dans un réseau culturel qui nous agrée ou allons nous étonner devant un monde peuplé de rêves ou de chimères dont la page myspace est la porte d’entrée.

Poussez la porte plus loin, passez dans le réel, j’ai rencontré à partir de myspace des personnes que je considère comme des amis.

Vous avez aussi les contacts professionnels qui sont non négligeables. De nombreux professionnels des médias ou de la musique y sont, parfois cachés, souvent à l’écoute, très sympas pour la plupart. Mais vous retomberez parfois sur le mépris commun de certains qui projettent sur vous leurs intentions, comme dans la vraie vie d’ailleurs. L’intelligentsia bien pensante et dont le bon goût devrait s’appliquer à tous est aussi sur myspace. Vous la rencontrerez aussi. Vous devrez, si le coeur vous en dit, faire les courbettes qui sont de coutume dans ce milieu là, sous peine d’être zappé.

Et puis vous avez des collègues musiciens que vous ne connaissez ni des lèvres ni des dents qui viennent retapisser votre belle page de flyers de deux mètres de long.

Merci pour l’add ou pour l’ajout semble remplacer le sempiternel « ça va ? ».

Vous pourrez si votre bon coeur vous en dit souhaiter un joyeux anniversaire, Noël, nouvel an, valentine day, halloween aux inscrits de votre mailing list.

Aux personnes qui s’étonnent de mes requêtes en m’envoyant un mail pour me dire « pourquoi veux-tu être mon ami, hein ? », je réponds que je fais de la musique et sa promotion sur Internet, que je considère aussi cette page comme une grande mailing-list, et que si l’on s’intéresse quelque peu à ma musique, on peut s’y inscrire. Que je poste régulièrement des mp3 gratuits sur ma page et que mon propos n’est pas bassement égotique ni mercantile.

Je voudrais remercier tous ceux qui m’ont témoigné leur amitié ou intérêt sur myspace, qu’ils soient professionnels (ils ne sont pas obligé d’aimer ce que je fais d’ailleurs, quelques échanges courtois et intéressants ont été faits dans ce sens) ou dans le public potentiel d’un musicien. Merci pour le temps que vous avez consacré à ma modeste Popp musique. Merci à ceux qui sont devenus mes amis,virtuels et c’est pas mal déjà ou en chair et en os., et c’est sûrement mieux.

Finalement, dites-vous, que myspace, c’est un peu ce que vous en faites.

Ben Popp chez Myspace

BenPopp.com



 

Lets stay in touch

Join the email list!

Popp Music

Dropcards